mardi 25 septembre 2012

Marchéisation des finances publiques : l'exemple du Val d'Oise

On avait vu le cas de responsables de collectivités territoriales s'estimant être floués par des prêts proposés par les grandes banques comme Dexia ou RBS. Le procès ville de Saint Etienne vs RBS (voir la Gazette des Communes) ou les difficultés entre Dexia et la Seine Saint Denis (cf le Monde) en étaient l'illustration.

Désormais, les collectivités territoriales explorent d'autres voies, comme celles de se prendre en main directement. C'est le cas du Conseil général du Val d'Oise, qui se passe des banques. On peut lire sur VoNews que le Conseil général du Val d'Oise a décidé d'avoir recours au marché des financements obligataires long terme. Une démarche engagée après avoir obtenu une bonne note d’une agence reconnue par les marchés.

On s'achemine donc vers un marché à l'image de celui des municipalities américaines, ce qui ne sera pas le moindre des paradoxes de cette crise. 


2 commentaires:

  1. Désormais, les collectivités territoriales explorent d'autres voies, comme celles de se prendre en main directement.
    modern furniture san Francisco

    RépondreSupprimer
  2. C'est le cas du Conseil général du Val d'Oise, qui se passe des banques.
    cheap furniture stores

    RépondreSupprimer